Username: Password:
Projets 2017-12-03T22:44:49+00:00

Projet Villes Secondaires

Contexte & Objectifs

Par une convention de financement dont l’objectif est l’extension de l’appui au développement de la microfinance en zone rurale, signée le 20 Juin 2012 ; entre l’Agence Française de Développement (AFD) et l’Agence de Crédit pour l’Entreprise Privée (ACEP), le projet dénommé « villes secondaires » voit le jour. La convention signée par les deux institutions partenaires, d’un montant de 490 000 euros, soit l’équivalent de 321 Millions de FCFA, sera suivie d’un prêt de 656 Millions de FCFA au bénéfice d’ACEP Cameroun pour refinancer son portefeuille de crédit et lui permettre de déployer son activité vers les acteurs opérant en zone rurale.

Grâce à ces financements, ACEP Cameroun contribue véritablement à l’inclusion financière des populations rurales du Cameroun, en permettant, au-delà des ménages, aux petites entreprises rurales ainsi qu’aux populations modestes d’avoir accès à des crédits. La subvention obtenue a aussi contribué à renforcer les capacités d’ACEP qui avait besoin d’adapter ses produits et ces procédures aux besoins spécifiques des opérateurs du secteur agricole, mais aussi à renforcer ses équipes qui devaient intervenir dans les zones rurales.

La concurrence dans le secteur de la finance en général et de la microfinance en particulier se faisant rude, il devient impératif d’évoluer dans les secteurs innovants notement en zone rurale, en gardant à l’esprit une vision optimiste, celle de s’ériger en 2020 comme le partenaire de référence en matière de TPME au Cameroun.

Les innovations mises en place

Dès Novembre 2012, une équipe a été mise en place pour déployer le projet «Villes Secondaires». Elle était pilotée par ACEP International, avec l’appui d’un consultant permanent résident au Cameroun. La phase pilote a couvert 5 bassins agricoles, notamment : Nkongsamba, Foumbot, Mbouda, Sangmelima et Bafia avec une extension progressive vers les départements environnants. Pour mieux saisir les spécificités du monde rural, de nombreuses innovations ont été mises en place. Entre autres nous pouvons évoquer :

  • La spécialisation de certains agents de crédit dans le financement des activités agricoles ;
  • L’adaptation de la stratégie de déploiement du réseau : ACEP a mis en place le concept de zone de concentration de clients qui plus tard évolue en points relais et en guichets, en fonction du nombre de clients servis dans la zone ;
  • L’ adaptation des produits : cette adaptation est passée par la mise en place des crédits adaptés aux besoins des entrepreneurs ruraux. C’est ainsi que nous avons aujourd’hui chez ACEP des crédits agricoles pour financer les activités de culture,
    d’élevage, des crédits mixtes et parallèles pour couvrir l’ensemble des besoins des populations rurales durant toute la campagne agricole; par
    exemple: les besoins de financement de la scolarité des enfants, financement de l’activité commerciale secondaire…
  • L’adaptation des services à valeur ajoutée pour faciliter l’utilisation des produits bancaires : ACEP a dans ce sens lancé la collecte mobile des dépôts des clients depuis leur domicile ou lieu d’activité et le transfert mobile des remboursements grâce au partenariat qu’elle a noué avec Express Union, une compagnie de transfert d’argent qui possède plus de 1000 points de vente au Cameroun, essentiellement en zone rurale;
  • L’adaptation de la méthode d’instruction des dossiers de crédit, par la simplification des dossiers d’analyse des demandes de prêt ; et la réduction des coûts de distribution par la mise en place du système de pré-autorisation.

PLUS DE 2,136 MILLIARDS DE FCFA DE FINANCEMENT ENZONES RURALES

Du lancement du projet en Novembre 2012, jusqu’à la fin en Décembre 2016, ACEP Cameroun cumule déjà 2,136 milliards de FCFA de financement dans le domaine agricole. L’encours de crédit des villes rurales actuel étant de 1,8 milliard de Fcfa (dont 852 millions de Fcfa dans l’agriculture), ce qui représente 10% de l’encours total d’ACEP et ce avec une bonne qualité de portefeuille. ACEP aurait ainsi donné accès aux financements à plus de 2.762 entrepreneurs ruraux, grâce aux innovations qui ont été mises en place et implémentées par une équipe de 59 collaborateurs internes. La culture de l’épargne incitée par ACEP auprès des entrepreneurs ruraux a généré un encours de 437 Millions Fcfa.

Acteurs Clés et Bénéficiaires

Autres Projets

PEA-Jeune

ACEP Cameroun s’investi dans l’entreprenariat agricole des jeunes. Un partenariat avec le Ministère de l’Agriculture et Développement Rural (MINADER) permet de subventionner et d’octroyer des financement aux jeunes qui souhaitent s’investir dans l’agriculture.